fbpx
06 67 55 64 01 contact@dehlyafae.fr

(projet en cours d’édition)

Lorsque je suis tombée sur l’appel d’offre de Florent, qui était à la recherche d’un graphiste pour terminer certains éléments de jeu, réaliser le design graphique des cartes, le packaging de la boite, et tout un tas de petits éléments, je l’ai rapidement contacté pour en savoir plus. Goodbye Pétrole est un jeu de plateau, déjà placé chez un éditeur, déjà vu et revu par son auteur (Florent), il avait simplement été lâché en cours de route par ses graphistes/illustrateurs et le projet trainait en longueur. Certains éléments, tels que la couverture du jeu et les illustrations des cartes de jeu et des plateaux joueurs avaient déjà été réalisées. La carte/plateau de jeu était aux 3/4 à faire, ainsi que toute la mise en page et le travail créatif sur le reste des éléments.

C’était pour moi l’occasion de renouer avec l’imaginaire, la fantasy et le monde de l’édition. Et quand on peut revenir à ses premiers amours, c’est toujours formidable.

Sur le plateau de jeu, nous avons décidé, suite à un soucis technique sur le fichier reçu et aux demandes de Florent, comme de l’éditeur, de le reprendre de zéro. Nous avons gardé l’idée du premier graphiste ayant travaillé dessus pour la piste de décompte des points, autour du plateau, avec quelque chose de très texturé, très « rough », dans des tons de bitume et d’orange. Goodbye pétrole, c’est un peu le scénario catastrophe. C’est simple, vous devez devenir le roi du pétrole en écrasant vos adversaires, peu importe les moyens. Il fallait retranscrire dans les éléments un côté un peu sombre et chaotique. La carte devait être un peu déformée, volontairement, et quelques éléments tels que le bâteau qui coule, les pingouins et les buildings étaient déjà existants et correspondaient bien au style que souhaitait donner Florent au plateau. Il fallait une carte cohérente (pas question de faire des montagnes réalistes d’un côté, des forêts naïves de l’autres), j’ai donc choisi un effet plutôt vestorisé, correspondant aux illustrations déjà présentes sur la carte et des dégradés de couleurs simplistes pour les fonds de la carte. C’est ce plateau qui donne toute son identité visuelle au jeu.

Pour les cartes, j’ai différencié les types de cartes avec des couleurs mais en gardant unfil directeur, ainsi la plaque d’acier/de béton et les deux vis se retrouvent sur toutes les cartes du jeu. Le livret de règles, la boite ont été travaillés autour de l’illustration. La contrainte particulière autour de la boite était de faire quelque chose d’assez lumineux, pas de boite sombre qui irait se perdre parmi toutes les autres boites des magasins de jeux.