Tag Archives | Jeunesse

L’invocation [bit-lit/jeunesse]

Série : Pouvoirs obscurs t.1

Auteur : Kelley Armstrong

Editeur : Castelmore

Parution : 11 février 2011

Résumé : Chloé Saunders n’est pas comme les autres. Elle voit des fantômes… et ils ont des choses à lui dire.
Chloé rêve d’avoir une vie normale. Mais avec les fantômes qui la traquent sans cesse, c’est impossible. Si elle était un personnage de film, on la croirait quand elle avoue qu’elle voit des fantômes.
Dans la vraie vie, elle est envoyée à Lyle House, un institut psychiatrique spécialisé pour ados.
Les pensionnaires ont l’air de cacher eux aussi quelques secrets et Chloé ne serait pas étonnée de trouver des squelettes cachés dans les placards.

~°~

Mon avis : Kelley Armstrong est un auteur de bit-lit que j’aime beaucoup. Le premier que j’ai lu d’ailleurs, avec sa série « femmes de l’autre-monde ». Son style d’écriture simple s’adapte très bien à une écriture jeunesse, et c’est avec curiosité que je me suis inscrite à mon premier « Livre voyageur » chez Galléane. Comme toujours, l’auteur sait très bien nous emmener rapidement dans son monde, ici, on fait la rencontre de Chloé, d’abord petite fille, qui nous laisse entrevoir ce que nous réserve l’auteur à son propos, et enfin, adolescente, où son pouvoir se révèle.

La croyant folle, on l’envoie à Lyle House, pour qu’elle se soigne. Mais si Chloé, décide de se donner tous les moyens de quitter au plus vite cet endroit, tout semble se dresser contre elle. Les habitants, morts ou vivants de l’endroit, semble tous avoir quelque chose à lui dire, et il semblerait qu’ils cachent un terrible secret. Se peut-il finalement que Chloé ne soit pas folle, ainsi que la plupart des enfants envoyés dans cet instituts ?

Si on peut avoir des doutes au début de l’histoire (certains des enfants semblent vraiment ne pas être sains d’esprits), on découvre avec Chloé que finalement Lyle House, n’est peut être pas un lieu pour guérir des enfants malades mais où au contraire on a réuni des enfants dotés de capacités spéciales. A quelles fins ? Quand on sait ce qui s’y est passé autrefois, cela donne des frissons. Entre hauts et bas, Chloé finira par se faire des amis et à commencer à chercher des réponses, aussi bien dans son passé, que parmi ses proches qui ne sont peut-être pas si fiables qu’ils en ont l’air…

Un excellent roman jeunesse, l’auteur étant assez douée pour cerner des personnalités adolescentes, sans pour autant que ceux-cis soient caricaturaux, immatures et agaçants, si bien, que ce roman se laisse aussi bien lire par un adulte.

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’appel du destin [jeunesse]

Auteur : Fiona McIntosh

Editeur : Castelmore

Parution : janvier 2011

Résumé : Une destinée, une rencontre, un complot…une aventure magnifique !
Griff n’est pas un garçon comme les autres : il a le pouvoir d’entendre les pensées des gens. Son patron s’en aperçoit et cherche à exploiter ce don.C’est la catastrophe pour Griff.
Pour échapper à la colère de ceux dont il est obligé de révéler les secrets, il décide de s’enfuir. Pendant ce temps, Lute, prince héritier de la couronne, est menacé de mort par son oncle qui veut s’emparer du trône. Les chemins de Griff et de Lute vont se croiser et leur rencontre fera éclater la justice et la vérité.

~°~

Mon avis : Pour avoir lu et aimé la trilogie du Dernier Souffle du même auteur, je me suis dit que ce livre ne pouvait que me plaire. Les défauts que j’ai pu trouver au Dernier Souffle deviennent ici, dans un roman jeunesse, quelque chose de normal. A savoir des personnages un peu naïfs, quand il s’agit d’enfants, ce n’est pas gênant.

L’imagination de Fiona McIntosh, nous offre ici encore une fois, un monde magique dans lequel on a plaisir à s’immerger, et ses héros sont plaisants à suivre dans leurs aventures.

Si certains retournements de situation sont plutôt prévisibles, je n’en attendais pas moins d’un McIntosh, ce n’est pas vraiment un auteur qui nous a habitué à la surprise. On alterne entre Griff et Lute, les deux héros, à chaque chapitre, et on devine rapidement qu’un lien les unis, cependant, même en le sachant on continue sa lecture avec plaisir pour avoir le fin mot de l’histoire.

C’est un excellent roman de fantasy jeunesse que nous offre Fiona McIntosh avec l’appel du destin (on notera, que les dons, le destin, semblent être des notions auxquelles l’auteure est très attachée).

Rendez-vous sur Hellocoton !

La cité bleue d’Icaria [Fantastique/Jeunesse]

Série : La confrérie de l’horloge T. 2

Auteur : Arthur Slade

Editeur : Editions du Masque

Parution : 16 février 2011

Résumé : Londres, sous l’ère victorienne. Jeune orphelin devenu espion grâce à des pouvoirs de transformation dépassant l’entendement, Modo travaille pour le compte de M. Socrate. Aidé par la belle et redoutable Octavia, il va devoir enquêter sur un nouveau mystère. Au large de l’Irlande, une demi-douzaine de navires ont déjà coulé au même point précis. Selon les dires des rares survivants, les bateaux auraient été attaqués par un monstre marin inconnu. En s’aventurant sur place, ils savent ce qui les attend. Quand le vaisseau est attaqué, Modo passe par-dessus bord. Alors que le vaisseau regagne péniblement la côte, Octavia refuse de croire que son compagnon s’est noyé.
En effet, Modo a été recueilli par le mystérieux monstre marin, qui n’est autre que L’Ictinéo, submersible ultra-perfectionné dirigé par une jeune femme, Delphine Monturiol. Celle-ci a construit une cité entière au fond de l’océan où toutes sortes d’hommes et de femmes cohabitent en parfaite égalité.
Tout d’abord bouleversé par ce monde harmonieux où sa difformité ne fait pas de lui un paria, Modo comprend rapidement qu’il n’est ici qu’un prisonnier. Il doit tout faire pour fuir l’Ictinéo. Peut-il vraiment faire confiance à Colette, la jeune espionne française, captive, comme lui ? Comment prévenir Octavia du danger alors qu’elle se rapproche de la zone fatale ?
Arthur Slade signe avec La Cité bleue d’Icaria un magnifique roman d’aventures, mêlant l’univers du XIXe siècle avec des avancées technologiques modernes.

~°~

Mon avis :

Comme dans le tome précédent, l’univers Steampunk est très présent dans l’ouvrage, ce qui n’est pas pour me déplaire. On retrouve Modo et Octavia, les agents de M. Socrate, rencontrés dans le tome précédent chargés d’une nouvelle mission. L’un des agents de l’Organisation a disparu à New York, en suivant une dénommée Colette Brunet, un agent français, et en essayant de démêler le mystère que constitue l’Ictinéo.

Modo et Octavia sont donc envoyés à la recherche de l’agent Wyle et sur les traces de Colette Brunet, par bateau, se faisant passer pour un couple marié. Sur cette piste, ils découvriront le meurtre de Wyle et fileront sur les traces de l’Ictinéo, grâce à un mystérieux message retrouvé chez celui-ci, qui les lancent au milieu de l’Atlantique. Du moins, jusqu’à ce que leur navire percute quelque chose et que Modo soit précipité par dessus bord…

On retrouve beaucoup de Jules Verne dans cet ouvrage, le submersible, le Capitaine ombrageux qui s’en prend à tout navire pénétrant dans « ses » eaux, la découverte des fonds des océans par Modo. Mais Modo n’est pas le professeur Aronnax, et il n’aura cherchera surtout le moyen de s’évader de sa prison sous-marine. Evidemment c’est sans compter l’agent envoyé par la Confrérie de l’horloge et Mlle Hakkandotir qui retrouvera le submersible avec l’idée de le ramener à la Confrérie en se débarrassant de ses occupants…

La Cité Bleue d’Icaria est une belle lecture, dans un style fluide et facile à lire, on se laisse facilement glisser dans son univers et dans les intrigues des espions victoriens qui le constituent. Je ne me lasserais pas d’en lire une suite !

Merci aux éditions du Masque et à l’opération « Masse Critique » de Babelio pour cette lecture !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les agents de M. Socrate [Fantastique/Jeunesse]

Série : la confrérie de l’horloge T.1

Auteur : Arthur Slade

Editeur : Editions du Masque

Parution : 10 février 2010

Résumé : Ere victorienne, la campagne anglaise : le mystérieux M.Socrate se rend dans une galerie de monstres. C’est ainsi qu’il fait la connaissance de Modo, nouveau-né difforme aux pouvoirs de transformation étonnants. Durant quatorze ans, Modo recevra les étranges enseignements de M Socrate où les cours de géographie et de latin côtoient les leçons d’arts martiaux. Elevé dans un manoir dépourvu de tout miroir à quelques kilomètres de Londres, Modo est brutalement jeté dans les rues de la capitale pour accomplir sa première mission. Aidé de la belle Miss Octavia, il devra mettre tous ses talents à l’oeuvre pour arrêter la terrible machination de la Confrérie de l’horloge.

~°~

Mon avis : Dans le cadre de « Masse Critique », j’avais fait la demande de pouvoir lire « La Cité bleue d’Icaria », heureusement, quelqu’un sur le forum de Livraddict a fait remarqué qu’il s’agissait d’un tome 2, cela n’était pas précisé lors du choix et quand on regarde la fiche amazon du livre, étant donné qu’il n’est pas encore sorti, on ne voit pas non plus que c’est un tome deux, il faut taper le nom de la série pour tomber sur ce livre, « les agents de M. Socrate ». J’ai donc attendu pour voir et eu le plaisir de recevoir un mail m’annonçant que j’avais été sélectionnée pour ce livre, je me suis donc commandé le tome 1 à ce moment-là.

En essayant de créer des créatures mi-animales, mi-mécaniques, le Docteur Cornélius Hyde se livre à des expériences qui lui valent d’être pris pour cible par ses anciens mécènes, contre nature dit-on. Contraint à se réfugier dans une vieille demeure délabrée, il est retrouvé par une femme à la main remplacée par un crochet, qui lui propose de financer ses expériences… A quelles fins ?

Modo, quand a lui, était un monstre de foire, enfermé à l’arrière d’une carriole dont le propriétaire fait de lui la pièce maitresse de son exposition monstrueuse, il est sauvé par un mystérieux bienfaiteur, qui, pendant de longues années lui prodiguera une éducation sur tous les sujets possibles, aiguisant son expérience, avant de lui faire passer un dernier test, l’abandonner seul, à quatorze ans dans les rues de Londres et voir s’il survit… Il fera bientôt la rencontre de Miss Octavia, qui se révèlera être elle aussi un Agent de M. Socrate, et retrouvera son maitre pour remplir une mission, découvrir ce qui se trame à Londres.

Qui sont les membres de la société des jeunes explorateurs Londonien ? Pourquoi certains de ses membres disparaissent-ils soudain ? Où sont passés les enfants enlevés dans les rues de Londres ? Que sont ces enfants-loups qui courent soudain les rues ? Quelles expériences sont menées au-delà des égouts ?

Voilà un titre bien intéressant, mêlant fantastique, Steampunk à l’Ere Victorienne, un cocktail parfait dont l’auteur tire parfaitement son parti créant un scénario digne d’intérêt et des personnages captivants. On ne ressent pas les travers de certains romans jeunesse, souvent trop simplistes, ici, l’ouvrage est bien écrit, il se lit de façon fluide mais reste intelligent, à portée des jeunes mais aussi des plus grands.

Bien que ce tome constitue à lui seul un ouvrage complet on ne peut qu’attendre avec impatience de lire la suite que nous a réservé Arthur Slade et de retrouver éventuellement Modo et Octavia pour une nouvelle affaire. A moins que l’auteur ne nous réserve une nouvelle surprise et de nouveaux personnages…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le journal d’un Vampire [Bit-lit/Jeunesse]

Série : Le Journal d’un vampire T1.

Auteur : Lisa Jane Smith

Editeur : Hachette, collection Black Moon

Parution : 4 février 2009

Résumé : Dès l’arrivée de Stefan Salvatore à Fell’s Church, Elena, la reine du lycée, se jure de la séduire. D’abord distant, le garçon aux allures d’ange rebelle finit par céder à sa passion dévorante et lui révéler son terrible secret. Quelques siècles plus tôt, la femme qu’il aimait l’a transformé en vampire, avant de le trahir avec son frère ennemi, Damon. Des évènements tragiques se succèdent bientôt dans la région. Tout accuse Stefan mais Elena est convaincue de son innocence. Et si Damon, vampire cruel et assoiffé de sang, était derrière tout cela ? L’histoire est-elle amenée à se répéter ? Le récit captivant de deux frères vampires déchirés par l’amour d’une même femme. Un triangle amoureux d’une dangereuse sensualité.

~°~

Mon avis : fan de la série, cela faisait un moment que j’avais envie de tenter cette série, j’ai donc profité qu’une amie l’achète pour le lui emprunter. Si la trame principale, les personnages sont les mêmes que ceux de la  série télévisée, l’histoire s’en éloigne un peu. On retrouve une Elena séductrice et non pas hésitante face à l’arrivée de Stefan, une reine du lycée, rien de la fille discrète que l’on connait. Bonnie est une petite rouquine (bah une sorcière c’est forcément roux :p), le personnage de Caroline ne sert strictement à rien (c’est souvent le cas dans la série, mais là c’est encore pire), on voit aussi quelques personnages qui ne semblent pas avoir intéressé les producteurs de The Vampire Diaries.

Au final, quand on connait la série, il faut un moment pour entrer dans le livre et ne pas s’emmêler les pinceaux car l’histoire (et certains personnages donc), n’a vraiment rien avoir, ceci dit, on passe un moment agréable à cette lecture (le livre m’a duré une soirée ou deux je crois). Cela reste de la littérature jeunesse, sans tomber dans un scénario niais, le style n’est pas non plus très compliqué à lire.  L’avantage à ce qu’il soit éloigné de la série c’est qu’il est du coup intéressant à lire, plein de rebondissements.

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’apprenti-épouvanteur [fantasy jeunesse]

Série : l’Epouvanteur

Auteur : Joseph Delaney
Editeur : Bayard
Parution : 10/03/2005
Résumé : Septième fils d’un septième fils, Tom perçoit les ombres de ceux qui ont peuplé la terre et ressent la présence des êtres maléfiques. A treize ans, il doit quitter la ferme pour devenir l’apprenti de l’épouvanteur, chasseur de démons et sorcières. Commence alors pour lui une nouvelle vie, difficile. N’écoutant que son bon coeur, il va permettre la libération d’une sorcière particulièrement cruelle que son maître a enfermée dans un puits. Il aura alors à l’affronter à plusieurs reprises avant de la voir disparaître à tout jamais.
P.-S. : J’ai parfaitement vu que c’était du jeunesse, cependant une amie l’ayant lu me l’a conseillé et je me suis laissée tenter par cette magnifique couverture imitant celle d’un vieux carnet de cuir. Je n’en ai lu que les premières pages pour l’instant mais le sujet est plutôt sympathique. De plus il m’est arrivé de lire quelques « jeunesse » ces dernières années sans pour autant le regretter, la vague « Harry Potter » ayant sans doute redonné un souffle au « jeunesse » chez les adultes, « Narnia » et la « Croisée des Mondes » étant dans l’air du temps également, je m’aperçois qu’on trouve parfois des perles parmis les romans « jeunesse » et parfois pas avec des choses du genre Eragon… -_-’
Mon avis : 3 heures…c’est le temps que m’a duré l’Apprenti-Epouvanteur. 3 heures de bonheur…L’avantage du livre pour enfant c’est qu’on ne risque pas de buter sur les mots, la lecture est donc très fluide et agréable. Le scénario est intéressant, l’auteur laisse planer quelques mystères, et je pense qu’un petit garçon n’aurait aucun mal à s’identifier au personnage de Tom, qui est à la fois peureux et courageux, attachant mais un brin naïf, un petit peu rancunier et par conséquent désobéissant, produisant quelques petits mensonges par omissions (qui n’en a pas fait enfant ?) qui dans son cas auront des répercussions bien plus grandes que ce qu’il aurait pu imaginer, après tout il est l’apprenti de l’Epouvanteur et les dangers qu’il doit affronter ne sont pas ceux d’un petit garçon ordinaire.
Il s’en sort cependant remarquablement bien finalement.

Le roman n’est sans doute pas à confier aux plus jeunes qui pourraient en faire des cauchemars mais les petits téméraires sauront se montrer aussi courageux que Tom, l’apprenti-Epouvanteur. Pour les adultes, que ceux qui ont envie de passer un bon moment n’hésitent pas. La lecture est rapide et agréable, sans « prise de tête », elle tient la route, et franchement se retrouver dans un monde vu du point de vue d’un enfant, ça fait parfois du bien… ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !